L’histoire de six chants traditionnels du Mali dédiés aux COULIBALY

Qui sont les COULIBALY?

Selon la légende les COULIBALY sont les descendants de deux frères qui étaient poursuivis par des assaillants, arrivés au bord du fleuve ils ont été confronté au problème de traverser le fleuve car il n’y avait pas pirogues, c’est alors là qu’une silure (M’polio) émerge de l’eau et propose aux deux frères de leur faire traverser le fleuve sur son dos mais leur fait promettre de ne plus jamais manger sa chair.

Après la traversé, Niangolo décide de tuer la silure ce qui fut la cause de l’origine du conflits entre les deux clans, Barama N’golo maudit son frère « Desormais que nos dieux fassent que toute ta descendance soit gouvernée par la mienne » et son frère Niangolo répliqua par « desormais que toute ta descendance soit inférieure à la mienne ».

La rivalité entre les deux clans se tiendra jusqu’au XIXème où ils furent obligés de s’unir contre les attaques de l’armée d’El Hadj Oumar Tall.

Découvrez six chansons en hommage aux COULIBALY pour saluer leurs actes Bravours

1.Dakali

Dakali est une chanson Bambara dédiée à un grand guerrier philathrope du temps des royaumes bambara. La chanson fut chanté par Djeli Ba Yakaré pour Dakali COULIBALY car un soir à l’aube celle-ci loua tellement Dakali que le soir même il anéantie un village pour la vieille cantatrice.

2. Karata Barani Saba

Karata Barani Saba est un chant dédié au COULIBALY Massassi principalement ceux de Kaarta pour saluer leur droiture, leur dignité, leur bravoure et leur générosité.

3. Balla ka N’ganou taga bai fô

Balla ka N’ganou taga bai fô est une chanson Bamanan du temps du royaume de Segou, Quand Cheick Oumar Tall quitta Fouta pour conquérir N’ganou, Balla se trouvait à Kaba où il est originaire mais il décida tout même de rejoindre les troupes de El Adj Oumar Tall pour conquérir N’ganou.

Tous les prédicateurs ont été unanimes sur le fait que Balla ne ressortira pas vivant de cette bataille chose qui n’a pas fait reculer Balla qui s’en alla combattre N’ganou avec les troupes de Cheick Oumar mais malheureusement Balla tomba sur le champs de bataille à N’ganou c’est pour cette raison que cette chanson lui a été dédiée.

4. Segou Tigui Ton Binaba yan kégné

Segou tigui ton Binaba gna kégné est une chanson composée pour narguer Biton COULIBALY, la chanson dit clairement « Binaba nous a défié », Binaba était un cousin à Biton Coulibaly il était le fils de Blan Baba COULIBALY de Koblan.

Il existait une grande rivalité entre Binaba et Biton COULIBALY mais malheureusement Biton n’a jamais vaincu Binaba d’où l’origine de cette chanson.

5. Djongoloni

Djongoloni était une ville mystèrieuse dans laquelle se passait d’étranges événements et des choses maléfiques. Elle était dirigée par N’guiliti N’gonlon COULIBALY du clan des COULIBALY Dicko, il était doté de pouvoirs surnaturels et donna du files à retordre à Monzon Diarra jusqu’à sa mort raison pour laquelle Djongoloni faisait parti des royaumes que Dah avait juré à son père de conquérir avant sa mort.

Djongoloni fut vaincu grâce Koumba Silamakan grâce à son irrésistible charme, il a pu mettre le chat noir dans le puits de djongoloni qui était le sacrifice pour conquérir Djongoloni.

6. Djadjiri

Djadjiri est le chant le plus populaire dédié aux COULIBALY, le chant fut composé pour Massassi Djadjiri un grand guerrier du temps des grands royaumes, elle reste à ce jour l’hymme nationale des COULIBALY lors des cérémonies de Baptèmes de mariages etc.

Facebook Comments

L’histoire de six chants traditionnels du Mali dédiés aux COULIBALY

Culture |

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>